Chronique d’une première fois lumineuse [5/5]

FDL2014 Lumen ISCPA Lyon Fête des Lumières photography Philippe Pippo Jawor

Une dernière fois je pars respirer l’atmosphère des Lumières. Nous sommes le 8 décembre et je bats logiquement les pavés du Vieux Lyon pour assister à l’hommage à Marie. C’est en simple spectateur que j’assiste au premier drame humain de la soirée. Deux mondes se télescopent brutalement sous mes yeux : cet agent TCL aux Air Max bien repassées et ce passant grisonnant au carré Hermès sans semelles. Ou l’inverse, je sais plus.

Verbatim :

« Bonsoir, savez-vous où je peux trouver la Cathédrale Saint-Jean ?

– Ouais, ouais, c’est le gros machin là. (indiquant la direction de l’édifice)

– Ce n’est pas un machin monsieur, c’est une église. Un lieu sacré».

Outré, l’agent se tourne vers moi : « Il est sérieux lui, il m’a même pas dit merci ! ».

Réchauffé par cet échange glacial, j’entame la montée vers Notre-Dame de Fourvière. En contrebas, la procession progresse sans cesse. Elle processe quoi. Mon collègue du soir et deux retraités préparent leurs appareils photo. Dans un réflexe puéril et masculin, chacun sort son plus gros zoom et bombe le torse. Complexé, je prends un peu de recul. Oui, j’ai un tout petit torse.

Fête des Lumières 2014

Défilé lumineux devant la basilique de Fourvière. / © Gautier Stangret

Le cortège arrive au son des cantiques, solennel comme une procession de foi. C’est clairement impressionnant. Tous les âges, toutes les nationalités et toutes les coupes de cheveux sont représentés. J’en oublie presque que j’ai un reportage à réaliser. Finalement, je repère deux religieuses aux mains chargées de statuettes sacrées. Je les aborde timidement :« Bonjour mes soeurs. Vos saints sont sublimes ! Racontez-moi votre première foi.  Etait-ce à l’autel ? ». Un ange passe, mon honneur trépasse.

Pour oublier, je commande un vin chaud. Hiver oblige, je goûte un vin tiède et finis un vin… rouge. C’est finalement quelques minutes plus tard que je touche au divin. Dans les reflets de la boule à facettes, j’admire la ville immense et rayonnante. Après cinq épisodes de cette chronique, j’en suis convaincu, ça vaut la peine d’être vécu.

Avant de rentrer, je planifie un détour curieux par la Place du Change. Le changement, non seulement c’est maintenant mais en plus c’est brutal. Il est 20h, et les identitaires allument leurs flambeaux. Je porte des Van’s et un jean slim, pas forcément le dress-code en vigueur. Naïf et vulnérable, je suis ce genre d’abruti capable de venir déguisé en chevreuil à une soirée de l’Amicale des chasseurs. C’est finalement le ciel qui m’offre un prétexte en or pour quitter les lieux. Merci la pluie. Merci Marie.

Convergence (Yves Caizergues) - Basilique Fourvière / © Philippe Jawor

Convergence (Yves Caizergues) – Basilique Fourvière / © Philippe Jawor

Je saute à pieds joints dans le métro, mais le destin place sur ma route un dernier obstacle : un jeune homme qui découvre Lyon et ses lignes de métro. Bien décidé à réchauffer les cœurs, il sort la pelleteuse et se creuse la tête pour trouver une blague à chaque station. A Foch (prononcez « phoque »), il espère voir des otaries. Puis vient Massena, Hôtel de Ville…jusqu’au drame. Cordeliers. « Un endroit où tout le monde répare des chaussures ». Coupure de courant. Black-out.

Notre homme a plongé la ville dans le noir en tirant sur la prise. Il vient d’inventer le conte de fées qui finit mal. Bouleversé, je m’agenouille, joint les mains, incline la tête et ferme les yeux.

« Je vous en prie, à l’avenir, si vous faites des enfants, faites des lumières ».

 Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Lumen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s