La première fois… que je sous-loue mon appartement

Lumen ISCPA Lyon FDL2014 Fête des Lumières

« Spacieux appartement en plein centre de la presqu’île lyonnaise avec une belle vue sur Fourvière et Hôtel de Ville. Deux minutes de la Place des Terreaux, 10 minutes de Bellecour. Possibilité d’accueillir entre une et six personnes ».

Léa, 19 ans, et sa colocataire, ont décidé de sous-louer leur appartement pendant la Fêtes de Lumières pour la première fois. Situé juste à côté de la place des Terreaux, l’endroit est idéal pour attraper les touristes en recherche d’un bref séjour à Lyon. « Je suis passé par le site AirB&B, et ça a marché tout de suite, j’ai eu beaucoup de demande. J’ai donc regardé les prix du marché et j’ai décidé de fixer le pris à 300€ la nuit » explique Léa, fière de son coup.

Photo (c) Philippe 'Pippo' Jawor

Léa habite à deux pas de la place des Terreaux. © Philippe Jawor

Un moyen facile de gagner de l’argent, beaucoup d’argent. En effet, Léa peut « rentrer un demi-loyer en trois jours ». Une opération bénéfique que l’étudiante compte réitérer pendant les deux semaines de vacances de février.

« Ils peuvent rien nous faire, c’est la trêve hivernale »

Deux questions se posent alors. D’abord, ne faut-il pas avoir peur des mauvaises surprises ? Léa assure que le site est plutôt sécurisé. « Et puis je privilégie les familles aves des enfants plutôt qu’une bande de quatre jeunes de 20 ans qui veulent faire la fête à Lyon » confie l’étudiante.

Le balcon de Léa donne sur la Tour Incity, et sur la basilique de Fourvière

Le balcon de Léa donne sur la Tour Incity, et sur la basilique de Fourvière  © Philippe Jawor

Ensuite et surtout, ce bon plan n’a rien de légal. Car ni le propriétaire ni l’agence immobilière n’est au courant de la sous-location. Dans la loi, les conséquences d’une sous-location interdite sont la résiliation du bail et l’expulsion du locataire. Dans les faits, beaucoup franchissent le pas sans hésiter. Est-ce que Léa est consciente des risques qu’elle encourt ? Pas vraiment. « Je ne sais pas ce que je risque mais en tout cas, ils ne peuvent rien faire, c’est la trêve hivernale » termine-t-elle dans un sourire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s